Pascal Charpentier

Direction valeur

Le marché effectue depuis quelques semaines un virage valeur attendu. En effet, il y a un déplacement de capitaux des titres avec des ratios cours/bénéfice élevés vers des titres avec des ratios cours/bénéfices peu élevés. Les compagnies Facebook et Netflix par exemple, qui ont des ratios cours/bénéfices élevés, se sont effondrées dans les dernières semaines, tandis que d’autres titres avec des ratios cours/bénéfices peu élevés comme Microsoftt, IBM, Cisco et AT&T, se sont appréciés.

Voici un graphique qui compare l’évolution du titre de Netflix et IBM au cours des 3 derniers mois.

image001

Voici un autre graphique qui compare l’évolution du titre AT&T et Facebook au cours des 3 derniers mois.

image003

Comme je l’ai souligné dans mon texte du 17 septembre 2013, « L’approche valeur », il y a actuellement un écart anormal entre les titres croissance et les titres valeur sur le marché boursier,  écart qui n’a cessé de croître dans les 6 dernières années.  Il n’est pas rare de voir dans un même secteur des titres qui sont à 30 fois les bénéfices aux côtés d’autres qui sont à seulement 10 fois les bénéfices. On parle ici d’écartèlement majeur. Cependant, comme je le montrais dans le graphique attenant à ce texte, la tendance finit toujours par s’inverser.( voir texte de septembre) Et c’est ce mouvement qui semble s’être amorcé dernièrement avec les titres valeurs qui prennent leur envol alors que le marché américain fait du surplace. Selon moi, il y a une opportunité de se déplacer adéquatement vers les titres valeur afin de profiter de l’effet de nivellement qui risque de se produire si les titres à cours/bénéfices élevés continuent de baisser au profit des titres à cours/bénéfices peu élevés, phénomène que j’ai pu constater dans nos comptes depuis le début de l’année. En effet, nos titres ont pris de la valeur alors que le marché stagnait. Et à mon avis, ce n’est qu’un début!

Voici un autre graphique qui montre la différence entre INTEL et le marché américains au cours des 3 derniers mois:

image005

De plus, la saison des résultats actuels aura peut-être pour effet d’accélérer le processus suite à l’hiver rigoureux que nous venons de connaître et qui a fait ralentir l’économie. La croissance en général ne sera pas au rendez-vous au cours de ce premier trimestre et les titres à cours/bénéfices élevés, pour lesquels les attentes sont élevées, pourraient décevoir, ce qui entraînerait les investisseurs à se déplacer vers des titres à cours/bénéfices peu élevés, moins touchés par le ralentissement de l’économie.  Que ce soit par dépit ou par clairvoyance, les investisseurs apporteront des changements qui risquent de favoriser les titres valeur. La météo difficile de cet hiver sera donc peut-être la bougie d’allumage qui favorisera ces titres ! À mon avis, c’est le moment de faire le virage sur ces titres pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, car le phénomène ne fait que commencer.8