Atnaé Lussier
fusions et acquisitions

Nous sommes récemment tombés sur une entrevue très intéressante de Michael Gentile (source : https://www.youtube.com/watch?v=IVAP9S4tCsM&ab_channel=KitcoMining ). Cet analyste spécialisé dans le secteur minier y commente l’accélération du phénomène de fusions et d’acquisitions (M&A) qui a lieu dans le domaine minier. 

Momentum pour les acquisitions

Récemment, l’offre de BHP pour acquérir Anglo-American pour environ 39 milliards de dollars est à l’image d’une tendance qui s’est installée dans le milieu minier. Michael Gentile soutient que ce mouvement risque de s’accélérer vu la rareté des nouveaux projets miniers et leurs coûts élevés de construction. Ce sont précisément ces facteurs qui rendent les acquisitions plus attrayantes. En effet, les actions minières sont à des niveaux bas. Ainsi, il est plus avantageux d’acheter des actifs déjà en production ou en développement que d’initier des nouveaux projets coûteux, longs et fastidieux. Les coûts d’exploration ayant augmenté, les entreprises économisent ainsi environ 60 % en acquérant des concurrents.

Demande élevée pour les matières premières

Par ailleurs, l’augmentation du coût des matières premières soutient également la vague de M&A. En effet, l’intérêt grandissant des pays émergents et la transition vers les véhicules électriques sont des facteurs qui font croître la demande pour les métaux précieux. Cela accentue significativement la pression sur les réserves disponibles, surtout pour le cuivre et l’argent. 

Pénurie d’analystes miniers

Malgré la dévalorisation actuelle du secteur minier, Gentile souligne son potentiel prometteur et l’importance de surveiller les opportunités d’investissement. Malheureusement, la plupart des analystes se concentrent sur les technologies. En fait, la dévalorisation du secteur minier dure depuis très longtemps. De ce fait, il n’y a presque plus d’analystes financiers qui couvrent ce secteur. Gentile soutient que pour 1 analyste financier dans le secteur minier, il y en plus de 30 dans le secteur technologique. D’ailleurs, la semaine dernière, la compagnie de recherche Stansberry, qui produisait de l’information dans le domaine aurifère à chaque semaine, a annoncé qu’elle fermait son département de recherche dans ce secteur…


N’hésitez pas à communiquer avec nous pour découvrir notre offre en placement. Il nous fera plaisir de vous aider à saisir des opportunités sur les marchés financiers.

CONTACT


Ne manquez aucun article, inscrivez-vous à notre infolettre!

Partager / Share