Atnaé Lussier

La 5e position de mon portefeuille rempart est Suncor (SU), une compagnie pétrolière intégrée verticalement dont les activités s’étendent sur toutes les étapes du processus pétrolier : exploration, extraction, raffinage et vente. Voici les raisons qui font de cette compagnie un investissement de choix selon moi.

Un sevrage du pétrole beaucoup plus lent que prévu

Force est de constater que le virage vert ne suit définitivement pas le rythme planifié il y a une décennie. Devant les prédictions pessimistes de consommation de matières fossiles, les compagnies pétrolières se sont ajustées. Elles ont revu à la baisse le développement des ressources et freiné les investissements.

Or, si la volonté de réduire notre dépendance au pétrole est bien là, il faut plus de temps que prévu. Les technologies vertes de remplacement sont plus dispendieuses et nécessitent beaucoup de matières premières, qui sont insuffisantes.

On se retrouve donc dans un domaine où la pression sur les réserves exploitables restantes est énorme. L’industrie pétrolière est certes destinée à décliner progressivement à long terme. Ce secteur pourrait toutefois nous surprendre dans les prochaines années, avec une demande encore forte par rapport à la capacité de production restante.

Des installations physiques qui garderont leur valeur

Lors du grand virage vert des années 2010, on a fermé plusieurs installations de raffinage. Résultat: les installations et équipements pour produire de l’énergie diesel sont désormais insuffisants pour faire fonctionner le secteur industriel américain. On est donc devenus dépendants des apports d’énergie de l’extérieur. Dans ce contexte de rareté à venir et de réajustement monétaire, la valeur des installations d’une compagnie comme Suncor risquent de survivre beaucoup mieux que celle d’autres types d’immobilisations, tels que des édifices à bureaux ou autres.

Autres atouts de Suncor

Suncor est mon premier choix parmi les compagnies énergétiques pour différentes raisons.

  • La compagnie verse un dividende de plus de 5%, équivalent à un rendement net supérieur aux obligations gouvernementales actuelles. Comme il s’agit d’un titre canadien, le dividende a un traitement avantageux fiscalement par rapport à une société équivalente américaine;
  • Suncor se transige au même prix qu’en 2019. La valeur du baril de pétrole, elle, est aujourd’hui 35% plus élevé. Le titre se transigeait alors à 13,5 fois ses bénéfices, contre 7 fois aujourd’hui.
  • L’endettement de la compagnie est peu élevé par rapport à l’ensemble de ses actifs;
  • La couverture de ses charges d’intérêt est largement supportée par ses profits d’envergure. Même si ses charges d’intérêt avaient été le double cette année, ses profits d’opération auraient baissé de seulement 10%. On est loin de la situation des banques!
  • La compagnie offre une belle protection du pouvoir d’achat en cas d’accélération de dévaluation monétaire puisqu’il s’agit d’actifs vitaux pour notre économie.

Et en cas de crise économique?

Il est important de comprendre que la compagnie n’est pas à l’abri d’un crash économique ou autre crise. En 2020, le prix du baril s’est temporairement effondré, entraînant le prix de l’action avec elle. Toutefois, pour l’instant, le gouvernement semble définitivement avoir adopté un réflexe de soutien rapide à l’économie lors de situations économiques catastrophiques. Cette position nous pousse à axer nos choix d’investissement davantage en fonction du risque d’inflation prolongée qu’en fonction du risque de récession prolongée avec déflation.

La réserve stratégique de pétrole américaine est à son plus bas niveau

Un élément pouvant être favorable au prix du pétrole est l’utilisation récente importante de la réserve stratégique de pétrole américaine. Le gouvernement américain a créé cette méga réserve suite au choc pétrolier de 1973, dans l’objectif de contrer les éventuelles interruptions de livraison de pétrole. Depuis le conflit avec la Russie, la réserve est passée d’environ 650 millions de barils à environ 350 millions de barils. Il est à prévoir que les Américains voudront éventuellement restaurer la capacité de cette réserve. Cela pourrait pousser le prix du pétrole à la hausse.

Suncor
Wikipedia.org

Investir dans le pétrole

Pour terminer, je crois vraiment que le contexte qui se dessine va favoriser les valeurs réelles (voir les 4 premières positions de notre sélection). Malheureusement, il est impossible d’investir en achetant directement du pétrole en bourse comme le permet Sprott avec certains métaux précieux. Et l’investissement sous forme de contrat représente représente un trop grand risque de contrepartie à l’heure actuelle. La seule manière de jouer sur le pétrole et le diésel reste de faire l’acquisition d’une société productrice qui se transige en bourse, telle que Suncor.

À demain pour notre 6e recommandation!

Liens pour les autres recommandations :

SÉLECTION 2024. Numéro 1 : L’argent (PSLV.TO)

SÉLECTION 2024. Numéro 2 : L’uranium (U-UN.TO)

SÉLECTION 2024. Numéro 3 : L’or (PHYS ou CEF)

SÉLECTION 2024. Numéro 4: Le platine (SPPP)

SÉLECTION 2024. Numéro 6 : Nutrien (NTR)

SÉLECTION 2024. Numéro 7 : ExxonMobil (XOM)

SÉLECTION 2024. Numéro 8: Agnico Eagle (AEM)


N’hésitez pas à communiquer avec nous pour découvrir notre offre en placement. Il nous fera plaisir de vous aider à saisir des opportunités sur les marchés financiers.

CONTACT


Ne manquez aucun article, inscrivez-vous à notre infolettre!

Partager / Share